(PDF NEW) Le Faux Scandale de la P–26 et les vrais prparatifs de rsistance contre une arme d'occupation Auteur Martin Matter


Le Faux Scandale de la P-26 et les vrais prparatifs de rsistance contre une arme d'occupation

Martin Matter Ä 4 Download

CEP DMF la P ut liuid e sous l insulte et dans l opprobre les anciens membres continu rent toutefois se sentir li s par le secret Seul le cercle dans l opprobre les anciens membres continu rent toutefois se sentir li s par le secret Seul le cercle plus restreint des membres de leur amille et parfois uniuement leur compagne ou leur compagnon tait au courant Et parfois m me pas ceux lAutomne scandale la presse suisse et les chambres d rales apprennent l existence d une organisation appel e P Elles s enflamment et d noncent une pr tendue arm e secr te dont elles craignent une pr tendue arm e secr te dont elles craignent elle puisse chapper tout contr le En r alit il s agit d une structure mise en place au temps de la Guerre roide par la Suisse afin de pr parer la r sistance du pays en cas d occupation par une arm e ennemie Jusu sa dissolution cette organisation est rest e ultral g re membres recrut s parmi des personnes d ge m r dont la carri re et l attitude inspirent la plus grande confiance Ces hommes et ces Qu'est-ce que le cinéma ? femmes re oivent uneormation la vie clandestine et l action psychologiue au premier chef u elles devraient entreprendre pour rendre la vie difficile l occupant potentiel et dresser la population contre lui Aucun d entre eux ne dispose d une arme domicile sauf ceux ui ont Leçons de cinéma: Masterclasses des plus grands réalisateurs fait du service militaire et ont gard leurusil ou pistolet personnel D autres sont En un clin d'oeil form s au renseignement la radio au sabotage Le journaliste Martin Matter d crit ce climat et r habilite la P en montrant ue le commandement de l arm e contr lait cette organisation bien dirig e ue plusieurs conseillers d raux en taient inform s et u un groupe de parlementaires tait tenu au courant Passionnant ce livre tire de l ombre et d un opprobre injustifi les patriotes ui se sont engag s d s le temps de paix entrer en injustifi les patriotes ui se sont engag s d s le temps de paix entrer en sistance si le malheur du pays devait un jour la rendre n cessaire Martin Matter n en est journaliste et historien Il a ait des tudes d histoire et de droit public l Universit de Zurich Apr s l obtention de son doctorat il a travaill pour divers m dias en dernier lieu comme r dacteur chef de rubriue et membre de la direction de la r daction de la Basler Zeitung Il a v cu de tout pr s la d couverte de la P en mais a modifi depuis lors son jugement sur cette organisati.
Robin Williams 1951-2014
.
Elle ait la connaissance des anciens r sistants de Coire Apr s la rencontre elle d clare au uotidien Sudostschweiz U Elle A T Surprise elle a t surprise bien par l existence de l organisation ue par sa composition personnelle Mais ailleurs en Suisse un certain nombre d anciens participent galement de semblables manifestations G n ralement des membres des gouvernements cantonaux y participent comme par exemple au Klostergut Paradies l occasion d un rassemblement de l ancienne gouvernements cantonaux y participent comme par exemple au Klostergut Paradies l occasion d un rassemblement de l ancienne ronti re schaffhousoise et zurichoise La pr sidente du gouvernement de Schaffhouse Rosemarie Widmer Gysel y remercie dans une br ve allocution les anciens Schaffhousois ayant appartenu la P Depuis la lev e de l ayant appartenu la P Depuis la lev e de l de r serve les anciens peuvent ouvertement vouer leur appartenance l organisation Certains l ont ait et se sont manifest s les mois suivants dans diff rents m dias D autres se confient pour la premi re Introduction à l'analyse de l'image fois l auteur de ce livre certains exigeant le respect de leur anonymat alors ue d autres souhaitent ue ce chapitre de leur existence soit clos sans aucune mention La liste compl te des uelue membres de la P reste sous cl Le Conseil d ral entend laisser chacun des membres la libert de d cider d un ventuel coming out Il va de soi ue pour le Conseil Le Dictateur de Charlie Chaplin f d ral il convient par respect de la personne de ne pas nommer des gens ui ne sont pas d accord Lors de cette manifestation on assiste des rencontres tonnantes La majorit des membres de la P ont jusu ce jour tout ignor les uns des autres car la conception de base de l organisation voulait ue chaue membre n ait droit pour des raisons de s curit de conna tre tout au plus uelues autres membres Certains n en croient pas leurs yeux A Coire un ancien membre habitant le Rheintal ne retrouve pas seulement un ami proche mais galement le pr sident d une association dans lauelle lui m me aonctionn durant des ann es comme vice pr sident La surprise est totale Tous les anciens membres ont gard le silence durant ans m me apr s la in de leur engagement d montrant ainsi u ils taient dignes de confiance Lorsu en apr s les r v lations sensationnelles de la Commission d enu te parlementaire. Extrait de l avant propos Les messieurs grisonnants ui SE RETROUVENT COIRE EN PAR UNE JOURN E DE retrouvent Coire en par une journ e de d automne ne se ont remaruer en rien D anciens coll gues Des passionn s de culture Une rencontre de classe Rien n voue le caract re exceptionnel de ces retrouvailles Exactement dix neuf ans auparavant la m me rencontre si elle s tait bruit e aurait suscit un norme battage Car cette douzaine d hommes d tiennent ensemble un secret bien gard Il s agit d anciens membres de l organisation P Plus exactement ils appartenaient aux deux cellules ou r gions de r sistance portant les num ros Buchs et Coire deux des uelue r gions semblables dont se composait la P lorsue son existence ut r v l e au public en et dont le r seau couvrait toute la Suisse La plupart de ces anciens membres r unis dans la salle du Grand Conseil de Coire se rencontrent pour la premi re Il était une fois dans l'ouest de Sergio Leone fois Certains d entre eux se connaissaient d j dans la sph re priv e et n en reviennent pas Durant deux d cennies ob issant aux ordres ils ont gard le silence D sormais c en estini du secret En septembre pr s de vingt ans apr s la r v lation et la liuidation de la P le Conseil Le guide ultime du sound designer : Comment créer et enregistrer des effets sonores pour le cinéma et la télévision f d ral a misin l obligation de r serve personnelle et remerci officiellement les anciens pour leur engagement au sein de l organisation de r sistance Ces derniers avaient d sormais le loisir de s exprimer ouvertement et librement sur leurs diverses exp riences selon l assurance donn e par le Conseiller d ral Ueli Maurer Les dossiers concernant la P ne seront pas accessibles avant au terme de l habituel embargo de cinuante ans La prise de cong des anciens Coire s inscrivait dans la r union d tat major de la brigade d aide au commandement Ensemble les participants visitent la cath drale assistent une conf rence sur la pr paration la r sistance en Suisse entre et puis regardent un documentaire La libert n est pas un cadeau Le pathos propre la c r monie est voulu Puis suivent la r ception officielle et le licenciement des anciens par le gouvernement grison La Conseill re d tat grisonne Barbara Janom Steiner ui a servi durant de longues ann es comme officier est licenci e A cette occasion. ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *