New Duke's Place : Ellington et ses Imaginaires


Tuait le premier volet Jungles fantastiues et trains d artifice caravanes de pacotille affinit s lectives et d doublement de personnalit tambours majeurs et sombres rumeurs ancestrales les th mes abord s aussi tonnants ue multiples viennent mettre en lumi re la singularit de l univers du musicien Ent e sur les tr s riches imaginaires du Duke la peinture musicale ellingtonienne aura eu pour effet selon Alain Pailler de f conder notre

propre imaginaire de 
imaginaire de intime l universel Port par une criture ui se veut l expression D Une Raison Ardente une raison ardente s Place fait entendre ce ui dans la musiue de Duke Ellington donne voir. ,

Duke's Place : Ellington et ses ImaginairesAgit moins d une vie racont E UE D UNE CERTAINE VOCATION ue d une certaine vocation musicien en petites une certaine vocation du musicien en petites affectives conduit par un phras m lodiue soulignant ici et l les sensibilit s du Duke s arr tant sur ses compagnons de notes tels ue Sonny Greer Louie Bellson Sidney Catlett Sam Woodyard et Rufus Jones Des compagnons de notes ui nourrissent toutes les r veries autour d une anche ui couinent de suites orchestrales d un langoureux Caravan d une ambiance folle au Cotton Club Voil un petit ouvrage remaruablement bien cisel C line DarnerDuke s Place est l indispensable compl ment d un diptyue dont Plaisir d Ellington paru en
consti.  
Personnellement e ne sais pas du tout ce ui est beau mais e sais ce ue aime et e trouve a amplement suffisant confiait Boris Vian dans l une j aime et e trouve a amplement suffisant confiait Boris Vian dans l une ses chroniues de azz en La formule pourrait aussi bien convenir Alain Pailler admirateur inconditionnel et fervent analyste de Duke Ellington Il livre ici ses d ambulations dans l "uvre du azzman ce compositeur populaire le plus f cond et le plus inspir du XXesi cle Dans un " du azzman ce compositeur populaire le plus f cond et le plus inspir du XXesi cle Dans un c dent ouvrage Plaisir d Ellington Alain Pailler s tait attach retracer les ann es du musicien parce u elles lui semblaient Pailler s tait attach retracer les ann es du musicien parce u elles lui semblaient v ler un art parvenu son plein panouissement Avec Duke s Place il

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *